• vie paisible

    Je ne suis pas des plus actifs en ce moment, mais plusieurs sujets occupent mon temps et mon énergie. J'écris la suite de textes abandonnés il y a quelques temps. 

    Tom et Mat étaient passés à Paris vers les fêtes. Mais leur séjour éclair n'avait pas permis d'organiser un dîner. Mat est revenu il y 10 jours et a osé me téléphoner 2 heures avant son retour aux US pour me proposer de boire un café juste avant le décollage. Je l'ai envoyé au diable ... J'allais pas me taper un aller-retour Paris-Roissy pour 10 minutes. C'est bon quand on a 20 ans, qu'on est follement amoureux. Du coup j'ai reçu dimanche un très long mail (c'est une habitude chez lui et chez Tom) où il me raconte pleins de choses, qui franchement auraient pu attendre jusqu'à son prochain séjour. Il est toujours stupide de culpabiliser pour des choses sans grande importance, du moins à mes yeux. Je connais ces deux zèbres depuis des années. Ils ont toujours l'impression qu'ils me blessent quand ils promettent et qu'ils ne tiennent pas. Je ne vois pas où est le problème quand c'est pour un dîner, un café ou une chose banale de la vie. Ils sont moins cool que moi et certainement moins pragmatiques. J'ai quand même répondu au mail de Mat : 3 lignes seulement. Il a du se sentir soulagé, l'imbécile. 

    - Livre -
    J'ai repris mes lectures. Cette fois ci je me suis lancé dans la lecture d'une saga de 2000 pages (en 4 volumes) sur les conseils de Lady S : « Malhorne » de Jérome Camut. Classé dans le genre roman par l'éditeur, mais étant plus proche de la Fiction (ou/et Fantasy), je reconnais que j'appréhendais un peu ce genre de livre. J'ai été un gros lecteur de SF et d'anticipation et je m'en étais éloigné. Mais là, je ne suis pas déçu. J'ai dévoré le premier volume dans mes trajets en train pour aller bosser. Et en une grosse semaine, j'ai avalé les 700 premières pages. Et comme le net fourmille d'infos sur l'auteur et sa tétralogie, inutile que je vous raconte en résumé la chose.


    Gran Torino
     Film réalisé par Clint Eastwood, avec Clint Eastwood, Bee Vang, Ahney Her

    Synopsis
    Walt Kowalski est un ancien de la guerre de Corée, un homme inflexible, amer et pétri de préjugés surannés. Après des années de travail à la chaîne, il vit replié sur lui-même, occupant ses journées à bricoler, traînasser et siroter des bières. Avant de mourir, sa femme exprima le voeu qu'il aille à confesse, mais Walt n'a rien à avouer, ni personne à qui parler. Hormis sa chienne Daisy, il ne fait confiance qu'à son M-1, toujours propre, toujours prêt à l'usage...
    Ses anciens voisins ont déménagé ou sont morts depuis longtemps. Son quartier est aujourd'hui peuplé d'immigrants asiatiques qu'il méprise, et Walt ressasse ses haines, innombrables - à l'encontre de ses voisins, des ados Hmong, latinos et afro-américains "qui croient faire la loi", de ses propres enfants, devenus pour lui des étrangers. Walt tue le temps comme il peut, en attendant le grand départ, jusqu'au jour où un ado Hmong du quartier tente de lui voler sa précieuse Ford Gran Torino...
    (extrait in Allocine)

    C'est une histoire brutale, aussi bien dans les actes que dans les paroles et les sentiments. Mais c'est aussi et surtout une histoire de rédemption. L'histoire d'un homme qui porte en lui un lourd fardeau et si lourd qu'il ira jusqu'au sacrifice pour se racheter.
    Admirablement distribué et joué, un film à voir sauf si on n'aime pas Clint Eastwood.

    mis en ligne 01:17 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :