• Retour... et une poignée de nouvelles


    I'll be with you in apple blossom time (The Clare Sisters)

    Déjà deux quatre jours que je suis rentré de vacances. Le boulot a littéralement absorbé mon esprit comme une éponge monstrueuse. J’ai fait une grande tournée des blogs après un mois quasiment sans lecture. J’ai les yeux explosés et la tête bouillonnante et je n’ai pas tout a fait fini.

    En plus, un mois sans film, alors qu’il y en a des bons à voir, c’est donc parti pour un rattrapage en règle ! Faut dire que les blogs de copin(es) y sont pour beaucoup.

    J’ai eu un message de Tom. Calme. Son coup de grisou est passé. On se voit fin novembre. Dîner en vue. A trois, car il vient en France avec son mec (que je connais aussi). Il ne comprend pas pourquoi il a eu une telle angoisse de rentrer l’année prochaine en France. Et c’est pas moi qui risque de lui expliquer. Affaire à suivre, mais je sens que cela n’a plus grand intérêt. Finalement, nos ex peuvent être très chiants quelquefois ...

    J’ai téléphoné à Seb. Va bien. Et on déjeune demain ou lundi. On a des choses à se raconter quand même ! Déjà à entendre sa voix au téléphone, j’étais tout chose, j’savais plus quoi dire, j’étais comme un con, sortant des banalités... C’est nul !

    Sans rapport avec ce qui précède (non, vraiment sans aucun rapport !), je ne peux résister à vous livrer deux anecdotes (reçues par email), mais quelque part ça me rappelle quelqu’un ...

    Un jour, mon "homme-de-maison" de mari décide de laver son maillot de foot.
    Quelques secondes après être entré dans la buanderie, il me crie:
    « Quel cycle j'utilise pour la machine ? »
    « Ça dépend , que je lui répond, Qu'est-ce qui est écrit sur ton maillot? »
    Il me crie: « P.S.G »
    Et ils diront qu'il n'y a que les blondes...
    (P.S: Non, Non... il y a aussi les Parisiens)


    Un matin, je décide de mettre une lessive en route avant de partir travailler et je lui dis :
    «Tu seras mignon de mettre le linge à sécher quand ce sera terminé ... »
    En cours de matinée je me dis " Zut ! J'ai oublié de mettre le lave-linge en marche...
    Et quand je suis rentré le soir... le linge était étendu, sec et sale !
    Je ne pouvais plus m'arrêter de rire ...
    Consciencieusement il m'avait obéi, trouvant quand même que "la machine essorait bien, mais qu'elle ne lavait pas parfaitement"
    (Non non il n'est pas blond non plus)

    Bon, je continue la lecture de vos écrits... A plus tard...

    mis en ligne 23:15


  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Novembre 2006 à 20:03
    zorn
    Tu vois, un rien me contente: tu as pris le temps de venir faire un petit tour sur mon blog et d'y laisser un petit mot...

    Pour le reste, je ne me prononce pas , car je ne connais pas tous ces gens!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :