• chance ou pas, telle pourrait être la question

    Vendredi 13
     
    C'est un jour comme les autres et pourtant ... on joue dans l'espoir de gagner la cagnotte, on aime se faire peur avec les films du même nom, on invente toutes les raisons de faire des choses qui sortent de l'ordinaire, car la chance n'est pas banale, sinon elle ne se nommerait pas ‘chance' ... Il y aussi ceux pour qui le vendredi 13 est un jour maudit. Allez comprendre. Chacun met ses rêves à sa sauce et vendredi 13 ou pas, la terre continue de tourner.

    Livre
     
    Salon du Livre du 13 au 18 mars avec une nocturne le 17. Je pense que j'irai faire un tour. C'est pas très loin quand on habite déjà Paris.
     
    Malhorne - T.2

    Je suis arrivé dans le dernier quart du tome 2 de Malhorne. Ici l'histoire se passe sur plusieurs fronts avec des intérêts identiques mais des buts différents selon les protagonistes. Et ils sont nombreux. Le récit coule et accroche suffisamment pour que ma lecture dans le train me paraisse trop courte et que je sois tenté de continuer à lire en marchant. Exercice peu recommandé dans la foule.








    Encore un départ

    Nico (un autre Nicolas), quitte la société aujourd'hui. Hier à l'heure du déjeuner, pot de départ très chaleureux et convivial entre ceux qui restaient, les licenciés en cours de départ et Nico démissionnaire. Cela faisait un drôle de mélange quand on y pense. Les adieux seront pour cet après-midi.
    A ce rythme là, nul n'est besoin d'envisager un autre plan de licenciement. La boite se vide elle-même de sa substance sans coûter un sou ! Le DG (Directeur général et non pas Dolce & Gabana) va pouvoir rendre des comptes moins rouge si ça continue.
    Déménagement dans un mois. Je continue à ranger, trier, jeter et dans cette folle ambiance de merde, j'ai l'impression que je vais moi aussi partir demain alors que ce n'est absolument pas le cas. C'est bizarre, mais on s'habitue ... pour l'instant.
     

    mis en ligne 12:11


  • Commentaires

    1
    NicoS
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 01:53
    T'inquiètes pas Poulette, j'ai quitté la boîte mais je suis pas encore morte.
    En tout cas, beaucoup de courage pour l'avenir de la sociéé.
    Nous, c'est sûr, on va vite se revoir.
    Et surtout, n'oublie pas de mettre la machine à café dans tes cartons, sinon, tu pourras plus avoir ton lait chaud ;-)

    NicoS
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :