• Sous le signe du papier !

    Au boulot, semaine démarrée en trombe, dossier de l'année dernière, exhumé pour mise à jour, crash d'un serveur, liaison internet out. Conclusion : bosser dans notre monde moderne c’est le pied total !
    Mais pour me distraire ce week-end, j’ai acheté des entrées cinéma à prix réduits via notre comité d’entreprise, ça c’est cool.

    Et coté maison, boite aux lettres bourrée à bloc tous les jours. Les grandes enseignes de la distribution ne se contentent plus de distribuer des feuillets. Ce sont maintenant de vrais romans illustrés de leurs produits, et comme les fêtes sont dans un mois et demi, il s’agit de mettre les consommateurs avides, que nous sommes, en appétit. Je vous passe les autres pubs modestes mais tout aussi polluantes. Je crois que si on m’écrivait pour me dire que je suis milliardaire, la lettre serait perdue dans ce fatras de papier... d’ailleurs il m’est arrivé de jeter par mégarde une facture de téléphone que j’ai prétendu n’avoir jamais reçue ! Depuis je m’astreins à l’effeuillage systématique des pubs !

    Envahi de papier, je suis aussi envahi de bouquins. Ou alors ce sont les rayonnages qui deviennent trop petits. Il faut avouer que j’ai des livres un peu vieux qui n’ont pas d’autre intérêt qu’un intérêt purement affectif. Cadeau d’anniversaire, cadeau amical, amoureux, enthousiaste. Plein de raisons pour conserver parfois des textes sans grande valeur. Va falloir revoir entièrement la chose... mais choisir le bon critère pour libérer de la place ou trouver la « bonne » excuse pour garder l’ouvrage. Et encore je ne vous parle pas du trafic de livres avec ma sœur. Elle en achète et en lit plus que moi, et je ne stocke pas  !

    J’ai à peine commencé dimanche, mais je n’ai fait que déplacer ça et là sans vraiment réorganiser. Autres solutions : déménagement ? Autodafé ? Don à une bibliothèque ?... On verra plus tard. 

    Demain, rendez-vous avec mon banquier. Faut que j’arrive à lui soutirer quelques sous pour quelques menus travaux. C’est pas gagné, mais si je demande rien, j’aurai rien ! Une bonne nuit de sommeil et je serai prêt pour une discussion en règle.

    mis en ligne 23:10


  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Novembre 2006 à 09:11
    Bon courage avec Monsieur le Banquier... fait lui un beau sourire..., et laisse lui entendre avec la plus grande sympathie qu'il n'est pas le seul sur le marché....!!
    2
    Pouxi
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 01:56
    J'aime mon banquier et tout est OK !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :