• retour à la civilisation

    Césaria Evora, Bo e di meu cretcheu

    Je suis revenu de vacances depuis une semaine et le temps m’a encore joué un tour. Celui de m’engloutir dans le tourbillon du boulot. De me faire dépenser le prix d’une batterie pour ma voiture. De galérer très prochainement à cause des grèves. Mais ne soyons pas pessimiste.

    Tout d’abord « L’élégance du hérisson » de M. Barbery. Un livre à deux destins, une écriture superbe, la langue est ciselée et devient un met de choix. Des épisodes drôles, touchants, poétiques, philosophiques, étonnants, en fait la vie et toutes les variations et les humeurs qu’elle peut nous révéler. Je ne me jette pas sur les prix littéraires, mais ce livre mérite son prix des libraires et doit être lu.

    Et puis visite de Nicolas dans la semaine et découverte de ses photos de vacances en Asie (Cambodge et Vietnam). Un voyage superbe à travers ses photos.

    Samedi, retour au cinéma avec Lady S.
    L’affiche du film « Dans la vallée d’Elah » ne m’enchantais pas plus que les quelques lignes de l’argument du film : un officier de carrière à la retraite enquête sur la disparition de son fils, un soldat exemplaire dont la trace a été perdu après son retour d'Irak.
    Mais le film servi par Tommy Lee Jones et Charlize Theron est superbe d’émotion, subtile dans une histoire trouble et qui vous tient jusqu’au bout. Donc pas de regret.

    Vu des choupinous au fil de notre promenade de Montparnasse à Notre-Dame. Je trouve qu’ils étaient plus nombreux que d’habitude. Ou peut-être avais-je l’œil plus scrutateur ? Qui sait...

    Dimanche : hibernation.

    Et lundi ? Arrivée dans un état ... comme un lundi. Mais je savais que l’après-midi serai éclairée par la présence de Nicolas. Ce fut un bon moment de bavardage. Le café était normal pourtant, mais nos lapsus et nos esprits blagueurs ont déformés en sous entendus nos paroles et nous ont entrainés dans des fous-rires. Pas très discret quand on sait que le coin café est sur le chemin de l’escalier, en face d’une salle de réunion et visible d’un couloir à travers une demi baie vitrée, et qu’il y a un va-et-vient permanent ! Mais on ne s’est pas privé de notre café et du reste.

    mise en ligne 21:00


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :