• Campagne, confitures et choupinets

    L’année dernière il n’y avait quasiment aucune orange sur les deux orangers du jardin. En revanche cette année, je fais des confitures d’oranges amères un jour sur trois à raison de cinq à sept pots à chaque fois. Pourquoi un jour sur trois ? En fin de journée, cueillir les oranges, préparer la pulpe avec son sucre et laisser reposer jusqu’au lendemain. Et le lendemain matin, cuisson et mise en pots. Vu la chaleur ambiante au-dessus de 30°C, je cuis en même temps que les confitures !

    Mais ce n’est pas pour autant que je raffole de la campagne, même si le spectacle des roses rouges et des jaunes pâle est superbe à observer dans leurs éclosions.

    J’ai pu aussi admirer deux choupinets juste en shorts, à peine halés, et partant pour une promenade jusqu’au petit village voisin distant de deux ou trois kilomètres. Je comprends d’un coup pourquoi mes rondeurs sont toujours là. Va falloir que je me bouge un peu plus. La saison est bien avancée. Et si je courrais moi aussi jusqu’au village voisin, ne serait-ce pas une bonne idée ? Zut, j’ai pas noté l’heure de passage des choupinets ! Ben, quoi ? Moi j’aime bien la compagnie ; je suis pas si sauvage que çà.

    Bonne vacances et courage à ceux qui bossent encore.

    13:55
    .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :