• a good day !

      
    [
    Incomplete, Backstreet Boys, (extrait)]

    Ma soeur me propose une virée dans Paris : Le Palais de Tokyo. Je lui fais confiance. Et ça, je n’aurais pas du. Autobus jusqu’au Pont de l’Alma et on finit le chemin à pied en passant par les quais et en remontant une sacrée volée de marches jusqu’à l’avenue. Mais en arrivant, il faut bien se rendre à l’évidence que le Palais de Tokyo est fermé ! Ils sont en plein travaux ! Son vis à vis, le Musée d’Art Moderne de Paris est fermé, justement le lundi ! Qu’à cela ne tienne, allons au Musée du Costume au Palais Galliera, juste en face. Ben, non, fermé lui aussi ; faudra attendre 2007. Nous finissons par prendre la chose en riant comme un immense gag. En fait nous sommes partis le nez au vent sans consulter le web ! Nous redescendons vers la Tour Eiffel. Arrêt au centre culturel de Corée. Ma frangine a failli craquer sur une ravissante petite boite à bijoux en laque rouge sombre incrustée de nacre.

    Au pied du Trocadéro, visite du CinéAqua, l’aquarium du Trocadéro fermé en 1985 et réouvert en 2006.

    <pub !> Le CinéAqua est la fusion, enfouie sous terre dans la colline de Chaillot à Paris, du spectacle de la mer et du spectacle de l'écran. Visiter CinéAqua c'est découvrir :
    Des studios de production de dessins animés (BDs, cartoons, sons, musiques), une présentation de la robotique et la biomécanique par l'élaboration de poissons robots exposés dans un bassin de l'AquaStudio, 3 grandes salles de cinéma et des dizaines d'écrans, chefs d'oeuvre de design et de technologie, 43 bassins immenses contenant 4 millions de litres d'eau de mer dont un bassin à requins de plus de 10 mètres de profondeur. Loin d'être une simple collection de poissons, le nouvel Aquarium CinéAqua emmène le visiteur se promener au coeur des environnements aquatiques des eaux françaises, de la Seine aux tréfonds de l'Océan Indien en passant par les récifs corraliens de la Polynésie française. Sont présentés 12 000 spécimens, 500 espèces d'animaux, 600 coraux et plus de 30 requins. </pub !>

    Bon, c’est sympa. Y’avait pas un chat, ni poisson-chat, mais l’entrée est à 19,50 euros ! C’est super cher même si une raie, intriguée par mon doigt collé contre la vitre, l’a suivi un moment. Je crois qu’il faut le voir une fois. Et si vous voulez caresser des poissons, c’est prévu. Sortie de l’eau, traversée sous la Tour Eiffel, mais déjà 3h30 et nous étions encore sur nos petits déjeuners. On monte sur la Tour ? Non, dit ma frangine à la vue d'une file d’attente de 55 minutes et que la faim rendait moins conciliante.

    Traversée du Champ de Mars puis petit arrêt collation quiches et boissons sur l'Avenue de Suffren. Tours et détours au Village suisse. Jailli des vestiges de l'exposition universelle de 1900 et créé sur les fondations de la Grande Roue de 1920, le village Suisse est un lieu des marchés de l'art de Paris. 150 antiquaires, décorateurs et galerie d'art, y tiennent boutique. Retour sur le boulevard pour reprendre un bus, direction la maison.

    C’est bête, je n’avais pas pris mon appareil photo. Il y avait pourtant matière à photographier.

    En conclusion, ne faites pas confiance aux propositions de virée décidée au dernier moment (surtout si elles émanent de ma soeur ! Non, je rigole !).

    En revanche il faisait un temps idéal pour se balader dans Paris et ce fut une bonne journée. Au fond, mon long w-e avait bien démarré et c’est bien terminé ! Faut-il vous dire que travailler demain ne m’enchante guère ?

    Encore un mail de Tom. Il a l’air d’être plus clair dans sa tête. Il me demande de ne pas répondre pour le moment... Il n’a pas fini de tout écrire ...
    C’est bizarre cette façon de procéder, mais bon, je laisse faire. Cela m’évite d’avoir à faire des réponses écrites. D’ailleurs, j’aimerai bien qu’on passe à l’oral maintenant. Ça commence à devenir ridicule. Oulala, en écrivant ça, je me rends compte que je suis prêt à assumer une décision. Laissons-lui encore un peu de temps et nous verrons bien. Mais faut pas que ça dure dix ans. Aurais-je la patience d’attendre novembre, lors de son séjour, pour dire des choses définitives ou pas ? Attendons encore un peu ...

    Et maintenant, je vais faire un petit tour des blogs ...

    mis en ligne 21:34


  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Septembre 2006 à 22:49
    HUM !! La prochaine fois que tu passes par chez moi...mdrrrr , proche du troca.. previens ( sans ta soeur) je prefere....hum !!
    quand a attendre jusqu'en novembre, effectivement c'est loin...mais quelquefois il est bon d'attendre pour une mure reflexion... de la part des protagonistes...mais il est vrai que son explication orale est necessaire... bonne soirée a toi
    2
    Mardi 26 Septembre 2006 à 00:02
    GanymÚde
    Adieu Tom, bonjour Lance ! :-p

    Mais nan, je me mets pas les pieds dans le plat.
    Mais nan, c'est pas mal placé, rhooo.
    Et puis zut !
    Bonne nuit la foule ! ^^

    Un Gany impatient d'être à demain, bien content d'avoir fini sa journée de RTT...
    3
    Mardi 26 Septembre 2006 à 01:43
    Mathieu
    Mais, même si j'ai lu les billets précédents, une question persiste...

    C'est qui, ce Tom ?
    4
    Mardi 26 Septembre 2006 à 21:18
    Pouxi
    Lance > merci de l'invit' !!!
    Ganymède > Tiens tu t'es recyclé dans un nouveau métier ? (mdr)
    Mathieu > Tom = ex-futur-nouvel-ancien amour, oui je sais, c'est pas simple ...
    5
    Mercredi 27 Septembre 2006 à 10:45

    exit histoire de Tom et Jerry, c'est une histoire ancienne. ça vaut le détour, mais juste un tour. Quadn j'avais 20 ans, à cause d'une histoire d'amour, j'ai senti seul et mal. J'ai enregistré mes sentiments dans une k7 et je l'ai donné à une amie le lendemain. Je pense que Tom fait la même chose, avec ou sans recule.


    Pas de photo de ta journée? Pas grave. Les meilleures images sont là, dans la tête.


    biz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :