• autres couleurs ailleurs

    Entre notre grisaille climatique et notre grisaille sociale dans les transports, j'avais envie de couleurs. Mais que choisir ? Entre les peintures et les architectures colorées de Hundertwasser et les "peintres" du désert, j'ai choisi ces derniers. Il est des peuples pour qui les couleurs de l'arc-en-ciel sont là pour peindre les façades de maisons, les passages entres bâtisses, les intérieurs, enfin tout ou presque.

    J'ai choisi deux livres de T. Mauger : « Tableaux d'Arabie » (Ed. Arthaud) et « Arabie, Jardin des Peintres (Ed. Adam Biro)

     

    Tableaux-dArabie-TMauger1       Jardin-des-peintres-T-Mauger1

    « De 1979 à 1990, Thierry Mauger a séjourné en Arabie Saoudite comme coopérant. À cette occasion, il a exploré le Asîr («l’Inaccessible»), une région montagneuse parmi les moins accessibles du globe, limitrophe du Yémen, dans la partie sud-ouest de la péninsule arabique. C’est là qu’il s’est passionné pour la tribu isolée des hommes-fleurs ainsi que pour les insolites maisons peintes de la Tihama des collines au piémont du Najd. Dans une galerie de tableaux, il nous guide à travers cette contrée où les femmes peignent comme les oiseaux chantent. Thierry Mauger récidive. Ce bardé de diplômes (sciences et anthropologie sociales, ethnologie) aime raconter et photographier la saisissante architecture et bien des aspects de l'art mural de la Péninsule arabique. »

    mise en ligne 22:55


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :