• nuit blanche

    A 1h40, j’avais sommeil donc dodo. Mais à 2h45, réveil et pas moyen de me rendormir. Un classique chez moi. J’en ai profité pour recoller une couverture de livre, faire un vague tri des papiers qui traînaient sur mon bureau, bref des tâches chiantes et que je remets toujours à plus tard. Vous savez ce truc que l’on nomme savamment la procrastination.

    Comme il est encore très tôt, je vais aller faire quelques courses. Seulement vers 9h00. Le « Carouf » d’à coté est ouvert le dimanche matin. Et ça, pas question d’attendre demain. Mon frigidaire est vide et après une nuit presque blanche, je ne peux pas rester sans avaler une pitance, aussi simple soit-elle. Fini de vivre d’amour et d’eau fraîche. J’ai l’eau mais pour le reste…


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Buz
    Mardi 18 Juillet à 11:53

    L'amour aussi il faut aller chercher, pas dans le supermarché, mais presque !

      • Mardi 18 Juillet à 23:17

        Oui, Buz, tu as raison ! Je vais faire d'autres courses... 
        Biz !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :