• tout est relatif

    Trois morts en dix jours ! Trois personnes disparues. Vieilles ou pas, c'est toujours pénible de voir votre paysage familial et amical s'éclaircir, surtout celui né dans votre enfance. Le tableau de votre existence change. Le coté faussement immuable des choses éclate. Vous êtes bien obligé de relativiser votre propre existence. Prendre de la hauteur et vous détacher un peu du quotidien pour mieux digérer. Tant de souvenirs vous reviennent, tant de choses que vous avez remises à plus tard et maintenant c'est trop tard.

    C'est vrai que se lamenter ne sert pas à grand chose. Mais penser avec émotion à ceux qui sont partis est aussi une façon de leur dire 'Ciao' avec amour.

    Et encore un télégramme de condoléances à envoyer, avec les plates formules consacrées. C'est un télégramme, c'est pas un roman... et je déteste faire ça.

    Nous sommes lundi et la semaine est déjà pourrie. Attendons la suivante. Aujourd'hui, c'est pas la grande forme.

    mise en ligne 15:40
    .


  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Février 2011 à 12:00
    Christophe

    Juste un bisou et bon courage.

    2
    Samedi 26 Février 2011 à 11:50
    Pouxi

    Merci à toi Christophe. Bise.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :