• ciné : the last girlThe last girl

    Au fin fond de la campagne anglaise, une base militaire héberge et retient prisonniers un groupe d’enfants peu ordinaires qui, malgré le fait d’avoir été infectés par un agent pathogène « zombie » qui a décimé la planète, demeurent capables de penser et de ressentir des émotions. Lorsque la base est attaquée, Melanie, qui semble être la plus surdouée d’entre eux, réussit à s’échapper en compagnie de son professeur, de deux soldats et d’une biologiste qui ne voit en elle qu’un cobaye indispensable à la découverte d’un vaccin. Dans une Angleterre dévastée, Melanie doit découvrir qui elle est vraiment et décider ainsi de son propre sort comme celui de l’humanité tout entière.
    Film de Colm McCarthy, avec Gemma Arterton, Glenn Close, Paddy Considine.
    (in allociné.fr)


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Wagner : Tannhäuser, Ouverture - Dirigé par C. Thielemann
    Münchner Philharmoniker


    votre commentaire
  • Musée du Luxembourg. Du 16 mars au 9 juillet 2017.

    Pissarro à Éragny
    La nature retrouvée

    Aux côtés d’archives familiales, une centaine de tableaux, dessins et gravures, aussi spectaculaires que peu connus, créés à Éragny-sur-Epte entre 1884 et 1903 et provenant des plus grandes collections muséales et particulières du monde entier, illustrent la période la moins étudiée de la carrière de l’artiste. Celui-ci s’installe dans le village d’Eragny en 1884 dans une belle maison dont il devient propriétaire grâce à un prêt octroyé par Claude Monet et où il reste toute sa vie. Au cœur d’un véritable bouillonnement artistique et intellectuel, Pissarro met en œuvre ses convictions politiques dans sa peinture comme dans son mode de vie.
    Les deux grands spécialistes de l’artiste, Richard Brettell et Joachim Pissarro, sont réunis pour assurer le commissariat de cette ambitieuse exposition.
    (Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux - Grand Palais.)
    (
    in site du musée)

    (Edit 28/06 : Un film documentaire « Camille Pissarro, sur les traces du père des impressionnistes » a été diffusé le 26 mars 2017 sur France 5.)


    votre commentaire
  • dicoJ’adore les dictionnaires et ne me demandez pas pourquoi.

    Bien sûr, je pourrais vous dire qu’après avoir trouvé un mot, le regard se porte sur le suivant et de proche en proche et par sauts avant ou arrière, vous construisez une histoire à votre sauce.

    Mais quel dictionnaire ? Le Petit Larousse illustré à toujours eu ma préférence, avec ses dessins, ses éclatés, ses planches, ses illustrations nombreuses et variées.

    En 2009, c’était le Larousse de poche, un pavé de 1000 pages avec un format réduit. Réduit aussi la taille de la police de caractères. Et surtout, aucune illustration.

    Le cru du petit L* 2017 c’est 2000 pages, en édition limitée avec une très belle couverture couleur et le tout dans un coffret-jaquette.

    J'oubliais de vous dire que le fondateur de ce dictionnaire est né en 1817. Cette année c'est son bicentenaire.


    votre commentaire
  • C'était le 28 mai. Le blog a 11 ans. J'ai rien vu venir. D'ailleurs, devrais-je m'en préoccuper plus que ça ?


    votre commentaire
  • conspiracyConspiracy

    Ex-interrogatrice de la CIA, Alice Racine est rappelée par son ancien directeur, Bob Hunter, pour déjouer une attaque imminente sur Londres. Face à un adversaire brutal et tentaculaire, Alice reçoit l’aide providentielle de son ancien mentor, Eric Lasch et d’un membre des forces spéciales, Jack Alcott. Mais elle réalise rapidement que l’agence a été infiltrée. Trahie et manipulée, elle va devoir inventer de nouvelles règles pour faire face à cette conspiration.

    De Michael Apted, Avec Noomi Rapace, Orlando Bloom, Michael Douglas, John Malkovich, Toni Collette, Akshay Kumar, Tosin Cole.
    (in allociné)


    votre commentaire
  • Presque 2 mois sans nouvelles. Des cousins éloignés se sont manifestés. Ils étaient branchés généalogie, avec un arrière grand-père commun. C’était drôle de découvrir un passé commun et de remonter le temps. J’ai donc plongé dans les Archives départementales pour lire et déchiffrer ces écritures manuscrites, de la patte de mouche avec l’encre qui bave ou qui traverse le papier, jusqu’au papier crème ornée d’une écriture faite de pleins et de déliés à la Sergent-major.

    Je découvre un Contrôleur royal au 18ème siècle en province (genre agent du fisc mais sans savoir ce qu’il contrôlait ; cela pouvait être aussi bien un contrôleur des volumes de bois coupés ou un contrôleur du nombre de poules!). En fait, c'était un Contrôleur des Actes notariés, déposés chez les Notaires.(1)  Et puis une rue porte le nom d’un de mes ancêtres. Depuis quand et pourquoi, je n’en sais absolument rien pour l’instant.

    Cette activité est passionnante, une véritable enquête, mais tellement chronophage. Je fais donc un break.

    Coté sortie, rien. Lady S. était dans la rénovation de son logis et donc en plein bricolage. En plus sa ligne de transport était en travaux tous les w-e de mai. Pas terrible pour venir à Paris et les moyens de transports alternatifs mettent 4 fois plus de temps. Attendons juin.

    (1) Edit du 25/06/2017, précisions et corrections.


    votre commentaire
  • On passe au vert ! Le printemps arrive...


    votre commentaire
  • via : http://navire.net/post/237/wallerant-vaillant-autoportrait

     W. Vaillant - Autoportrait
    Wallerant Vaillant (1623-1677). Autoportrait au turban, vers 1650-1655.
    Huile sur toile, 74 x 59,5 cm.

    Actuellement à la foire de Maastricht, galerie Canesso.


    votre commentaire