• Cela faisait un an que ma nièce avait mis dans mon cadeau "un bon pour" un spectacle. Impossible de trouver le bon moment. Et puis d'un coup, tout se précise et se bouscule. Nous irions tous les deux au théâtre !

    Et voilà la pièce en question au Théâtre Antoine :

    théâtreLes Elucubrations d'un homme soudain frappé par la grâce

    Avec : Edouard Baer et Jack Souvant

    Dans le théâtre soudain un homme surgit, l'air en fuite. Qui est à ses trousses ? Y a-t-il vraiment une menace ? Il pourrait faire marche arrière, retourner à sa vie. Il est encore temps. Juste une excuse à trouver : un moment de panique, une erreur d’aiguillage, une rencontre imprévue… Ou au contraire larguer les amarres, pour toujours.

    Au cours de ce moment suspendu où tout peut basculer, il se prend à imaginer d’autres vies. De grands destins. L’appel du large. Il se rêve Casanova, Bukowski, Thomas Bernhard, Romain Gary…

    Qu'auraient-ils fait à sa place ? Et moi, si j’étais moi, je ferais quoi ? (in fnac)

    Placés au premier rang de l'orchestre, c'était parfait. Le spectacle était à la hauteur. Du rire, du sombre, du juste et du décalé. J'ai passé une excellente soirée.


    votre commentaire
  • Expos au Petit Palais

    Yan Pei-Ming

    Yan Pei-Ming / Courbet
    "Corps-à-corps".

    Prodigieux travail en noir et blanc et en très grand format.

     

    « À l’occasion du Bicentenaire de Gustave Courbet (1819-1877), le Petit Palais a le plaisir de présenter Yan Pei-Ming / Courbet, Corps-à-corps, prolongeant ainsi l’exposition organisée cet été au musée Courbet à Ornans. Une dizaine d’œuvres de Courbet, toutes issues des collections du Petit Palais, seront montrées en regard d’une quinzaine de toiles monumentales de Yan Pei-Ming réalisées pour certaines dans l’atelier de Courbet à Ornans. Elles seront présentées cette fois dans un accrochage volontairement inspiré des Salons du XIXe siècle, expérience inédite pour l’artiste. »
    (in http://www.petitpalais.paris.fr/expositions/)

     

    Gemito

    Vincenzo Gemito (1852-1929),
    le sculpteur de l’âme napolitaine.

    La découverte d’un artiste et d’une œuvre riche, inoubliable.

    « Une des personnalités les plus fortes de l’art italien de la fin du XIXe siècle, Gemito est l’auteur d’une œuvre abondante et variée de sculpteur et de dessinateur, qui comporte aussi bien des portraits de célébrités comme Verdi, que des figures qui mettent en scène le petit peuple napolitain.
    La personnalité de Gemito est en effet indissociablement liée à sa ville natale où il a effectué l’essentiel de sa carrière. De son triomphe à l’Exposition Universelle de Paris en 1878 à son combat contre la maladie mentale qui l’a rongé, l’exposition – la première en France - retrace le parcours de cet artiste au style inimitable, alliant virtuosité et réalisme. »
    (in http://www.petitpalais.paris.fr/expositions/)

     

    Giordano

    Luca Giordano (1634-1705),
    le triomphe de la peinture napolitaine.

    La peinture au service du grandiose.

     

    « Le Petit Palais présente pour la première fois en France une rétrospective consacrée au peintre napolitain Luca Giordano (1634-1705), l’un des artistes les plus brillants du XVIIe siècle européen. L’exposition met en valeur l’exceptionnelle virtuosité de cette gloire du Seicento à travers la présentation de près de 90 oeuvres, tableaux monumentaux et dessins, réunis grâce aux prêts exceptionnels du musée de Capodimonte à Naples, des principales églises de la ville et de nombreuses institutions européennes dont le musée du Prado. Avec l’exposition sur le sculpteur Vincenzo Gemito (1852-1929), cette rétrospective constitue le second volet de la saison que le Petit Palais consacre à Naples cet automne en partenariat avec le musée de Capodimonte. »
    (in http://www.petitpalais.paris.fr/expositions/)


    votre commentaire
  • Retour rapide ici pour vous souhaiter une bonne année 2020 !

    Je ne suis pas dans ma période d'écriture, mais plutôt dans celle du bricolage et de remise en ordre. Je suis conservateur et je ne vois plus l’intérêt de garder certaines choses. Donc je bazarde.

    Grosses bises à tout le monde et à bientôt.


    votre commentaire
  • Star Wars IX

    Fin ! La saga se termine ici. Cette dernière trilogie se termine sur un quasi-flop. Le VII laissait une ouverture, le VIII fut un assassinat et le IX aurait dû durer une heure de plus pour rattraper les trous et les incohérences précédentes.

    Que la force soit avec toi ! 


    votre commentaire
  • Lady S. a décidé de partir pour Johannesburg (une escapade d'une semaine).
    C'est onze heures de vol et je me suis souvenu des sites qui suivent en temps réel le vol des avions. C'est un vol de nuit et je suis resté perplexe devant la densité des vols la nuit et toute la logistique associée. C'est l'encombrement absolu (en apparence seulement).

    https://www.flightradar24.com/   ou   https://fr.flightaware.com/live/

    A part ça il est 5h00 du mat, j'ai toujours ma crève et je dors par tranche de deux heures maxi.


    votre commentaire
  • J'ai enfin transférer 90% de mes fichiers sur le nouveau PC. Mais j'ai du trier ce que je conservais sur les 800 Go ! C'est fou le nombre truc qu'on conserve.
    Au fond c'est à l'image de ma cave. Là aussi il faut que je jette. J'ai commencé et ce ne sera pas fini pour la fin de l'année.

    Entre deux tris, j'ai chopé la crève, histoire d'avoir le cerveau tout fait en vrac par moments. Mais on avance, à petits pas, mais on avance encore.


    votre commentaire
  • pc

     

    C'est fait ! un petit PC (40x40x20) avec un écran.

    Maintenant, au boulot : installer un linux (à la place de win10), installer les logiciels et outils, etc.


    votre commentaire
  • Ces titres évoquent-ils quelque chose :

    - À vau-l’eau, (nouvelle, 1882).
    - À rebours (roman, 1884).
    - En rade (roman, 1887).

    D'accord, ce sont des œuvres de Huysmans. Vous allez dire que jouer les intellos, pédants de surcroit pour décrire l'ambiance de ces derniers jours est franchement lamentable. Je n'y peux rien et je m'en fous. J'aurais pu ajouter une œuvre du peintre Soulages, mais cela eut été trop sombre...

    Je n'ai gardé que ces titres de romans, dont l'ambiance est à vous flanquer le cafard et le moral très bas, pour simplement vous annoncer sans humilité que mon PC est mort !

    Me voilà depuis trois jours à errer sur les sites adéquats pour trouver un PC pas trop cher avec son écran. J'ai trouvé et je vous donnerai une information plus complète quand les colis seront chez moi.

    A bientôt...


    votre commentaire
  • Mais qu’est-ce que je foutais vers 1980 ? J'ai failli manquer Warhol et j'ai loupé Basquiat. Je devais être amoureux au point de ne plus regarder autour de moi.


    votre commentaire
  • Prince Finverra


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires