• perdu, égaré, emprunté ?

    Je crois qu’un esprit malin a élu domicile chez moi et qu’il planque mes affaires. J’ai perdu depuis le mois de juin :
    - une clé USB mauve ! (y’avait pas d’autre couleur)
    - une carte ancienne d’un bout de la Méditerranée (cadeau de ma tante)
    - deux gravures anciennes (un portrait et un paysage)
    - une oeuvre originale d’une copine artiste malheureusement disparue
    - la copie d’un bouquin technique « Construction et bâtiment » de 1910
    - et quelques objets-grigri souvenirs d’ado dans une petite boite.

    Je suis un peu comme les écureuils, je range et je ne me souviens plus où j’ai rangé. Non, je n’ai pas 200 m2 d’appart, ni 15 m3 de rangement. Je trie, je jette, je range à la cave (à quoi ça sert de mettre à la cave, c’est un truc à oublier ce que l’on y a entassé). Je range de façon cohérente (cela me semble cohérent au départ) mais j’ai toujours un mini bazar en cours. De temps à autre, en cherchant quelque chose, je découvre un bien égaré comme le « Théâtre de Goldoni », édition la Pléiade (que faisait-il dans ce carton avec des BD, mystère). Et dans la semaine, ma frangine qui me rapporte un mini parapluie, que je pensais avoir laissé dans un bus, et qu’elle m’avait emprunté cinq mois auparavant. Il faut dire que je ne suis pas plus bordélique qu’un autre (dire cela me rassure), mais je n’ai pas (ou plus) un amour immodéré pour la possession. Je peux vivre sans avoir tout mon décorum à portée de main ou de vue.

    Faut-il préciser qu’avoir vécu pendant quelques années dans un hébergement familial provisoire avec, stocké au garde-meuble, un container bourré d’objets, de meubles, de bouquins, de souvenirs et de conneries, m’a habitué très vite à distinguer le superflu du nécessaire. J’étais devenu une sorte de nomade qui peut se passer de ce que j’avais catalogué comme indispensable. En dehors du garde-meuble, plein mais que je ne voulais pas augmenter, je squattais en partie trois caves dans Paris : celle de ma mère, celle de ma sœur et celle de JL, mon cousin, chez qui je dormais quelques fois après une nuit blanche de débauche de fiesta. N’ayant pas envie d’encombrer mon esprit, je ne savais pas toujours dans quel endroit pouvait se trouver telle ou telle chose. Ce qui donnait lieu à des expéditions quasi archéologiques détestables dans ces vieilles caves poussiéreuses, voire charbonneuses d’une époque révolue. JL et moi, après les grandes et longues expéditions, étions bons pour une douche prolongée d'un jacuzzi (et oui, il avait ça chez lui) suivie d'une pizza et d'une glace au caramel (c'était un rituel). La satisfaction d’avoir trouvé le pied de lampe recherché nous confortait dans notre organisation de stockage. En revanche, l’échec nous faisait envisager le débarras immédiat par un « Allo vide-caves ». Je n'ai plus qu'une cave aujourd'hui ...

    Donc, je persiste à croire qu’un esprit facétieux cache mes affaires. Si par le plus grand des hasards vous avez une solution autre que de tout vider sur le palier ou sur le trottoir pour trier, je suis preneur. Genre incantation, pendule, danse tribale, tarot, baguette, que sais-je encore ...

    mis en ligne 23:41


  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Septembre 2006 à 18:37
    Morts ou vifs
    J'ai vu un truc dans un film débile "Poly et moi", c'est un appareil appelé "retrouve clés". Une sorte de radar que tu braques dans toutes les directions et quand tu t'approches de l'objet recherché, ça bippe de plus en plus vite.

    Je te propose donc de chercher l'adresse d'un fournisseur en gros de "retrouve clés" et d'en utiliser un pour chacun des objets qui sont chez toi.

    Tu peux même acheter une "retrouve retrouve clés" si jamais tu perdais le radar en question...
    2
    Lundi 11 Septembre 2006 à 18:57
    change d'elfe de maison !!! :-)
    3
    Mardi 19 Septembre 2006 à 03:09
    GanymÚde
    Je connais ce genre de problème.

    Chez moi le seul truc qui fonctionne c'est de ne pas ranger... Lorsque tout est en foutoir je me souviens avec une assez bonne précision d'ou est le truc important que je cherche, mais si par malheur je le range pour ne pas le perdre, je peux être certain qu'il me faudrat des heures pour retrouver sa traces...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :