• exposer de l'art

    Impossible de dormir. J'ai attrapé un livre au hasard (ou presque) et je le feuillette. Et puis je tombe sur ce passage qui me rappelle le temps infini qu'il faut pour faire un accrochage correct (et cohérent) de tableaux et effectuer le réglage des lumières... Si l'artiste est présent c'est encore plus long et s'il est hystérique, il faut le virer ! Là, je plaisante.


    (in « Hundertwasser », interview by H.Rand, Ed. Taschen, 1994)


    H. Rand : Comment montrez-vous vos œuvres ?

    F. Hundertwasser : les tableaux devraient être exposés comme des bijoux. Ils devraient être présents de manière à ce qu'on remarque leur grande valeur, dans des cadres noirs, en suspens, parallèlement au mur, sans coller dessus. Il est également indispensable que le spectateur ait la lumière dans le dos (c'est beaucoup mieux que la lumière latérale), comme quand on entre dans une église, qu'on voit l'autel à l'autre bout, et que la lumière se trouve derrière soi et non derrière l'autel, ce qui éblouirait.

    H. Rand : Quel le nombre idéal de tableaux pour le spectateur ?

    F. Hundertwasser : Cela dépend des tableaux. Je pense que dix à vingt suffisent. En aucun cas pas plus de trente. Quand il y a plus, cela fatigue et ne rime plus à rien pour le spectateur.

     

    Blobs grow in beloved gardens-1975

    mis en ligne : 02:16


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :