• depuis le dernier post

    Anniversaire sage en famille.
    Et en rentrant chez moi, p
    etit sms de Seb de 23h59, qui n’a pas oublié mon anniv et qui me fait plein de bisous !



    Jeudi 10. Dîner avec NicoBoy. J’avais choisi un libanais vers Montparnasse. La cour intérieure est très agréable, mais le vent qui la balayait nous aurait refroidi malgré le vin du Couvent et notre très agréable et chaleureuse discussion. Nous avons donc dinés à l’étage surplombant cette cour remplie de verdure. Les plats servis sont copieux et très bons, mais j’avais quelque peu zappé le prix. Pas question d’en faire une cantine. Nous avons partagé l’addition mais après coup je me suis dit que la prochaine fois je vérifierai ce détail, car NicoBoy vaut bien d’être invité sans partage financier... Nous nous sommes quittés avant l’heure de la citrouille (pour les béotiens, c’est avant minuit). Mais comme nous n’avons pas tout dit (faut dire que je suis bavard), la conversation n’est pas close. NicoBoy est parti en vacances et moi je pars bientôt. Un autre rendez-vous est donc à programmer.


    Envoi à Seb d’un sms pour son anniv (le 12). Cela me rappelle nos discussions et blagues : quand deux signes de la vierge se causent, de quoi parle t-elle ? De sexe évidemment et pas de virginité. Je sais, cette blague est idiote, mais tant pis.



    Samedi 12. Rituel de la Foire aux vins et aux fromages comme tous les ans, à Antony. La foire est fidèle à elle-même. Mais les choupinoux changent tous les ans et y’en a qui sont sacrément beaux. En revanche, leur amour immodéré pour les tatouages n’est pas toujours une réussite. Certains sont superbes, au moins pour la partie visible, et un certain érotisme s’en dégage. Je me suis surpris l’esprit ailleurs. Puis je revenais dans la discussion de la petite troupe - de 8 personnes - attablée et ripaillant. Mon carrosse reparti avant 1h00 du mat et j’ai eu un sacrée chance de pouvoir me garer en arrivant chez moi. Les places de stationnement sont chères après minuit...



    Samedi 19. 
    Cinéma – « District 9 » 

    Il y a vingt-huit ans, des extraterrestres entrèrent en contact avec la Terre...Ces visiteurs d'au-delà des étoiles étaient des réfugiés et furent installés dans le District 9, en Afrique du Sud, pendant que les nations du monde se querellaient pour savoir quoi en faire...Depuis, la gestion de la situation a été transférée au MNU (Multi-National United), une société privée qui n'a pas grand-chose à faire du sort de ces créatures, mais qui fera d'énormes bénéfices si elle arrive à faire fonctionner leur extraordinaire armement. Jusqu'à présent, toutes les tentatives ont échoué : pour que les armes marchent, il faut de l'ADN extraterrestre. La tension entre extraterrestres et humains atteint son maximum lorsque le MNU commence à évacuer les non-humains du District 9 vers un nouveau camp, en envoyant des agents de terrain s'occuper de leur transfert... (extrait in Allocine)

    Réalisé par Neill Blomkamp, avec Sharlto Copley, David James (II), Jason Cope.
    Film néo-zélandais, américain.

    Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu de film de science-fiction au découpage et à la réalisation aussi originale. On s’étonne à peine d’entendre les infos nous présenter les faits et les images telles qu’elles le sont aujourd’hui alors qu’il s’agit d’extra-terrestres. Une colonie d’aliens en détresse, un ghetto, un grand déplacement de population, les nations qui ont toutes une idée sur la question, les recherches secrètes interdites, des trafics dans le camp, des émissaires naïfs, des militaires bornés, des révoltes et des morts ... ça ne vous rappelle rien ? un écho de notre actualité ? Un tout cas c’est un film étonnant, surprenant et très bien fait. A voir, j’oserais dire ‘absolument’, même si on n’est pas un fan de SF. 


    Mise en ligne 23:52

    .


  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Octobre 2009 à 23:06
    Pouxi
    @ buz : C'est intéressant ce que tu dis. Surtout venant de toi. C'est vrai que que la violence est banalisée ... comme celle des infos TV du soir. Quant au tournage, il ne m'as pas gêné, mais il était très particulier et volontairement hors norme. Merci pour ton commentaire. 
    2
    buzenval
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 01:52
    buzenval
    District 9 : alors... Je trouve que le film est très violent, l'image de la violence banale mais pas si banale ue ça. très bavard, trop de détails, je trouve ça limite chiant. En revanche, des humours parfois intéressants. Je trouve que c'est mal filmé, mais amusant tout de même.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :