• 14 juillet

    Fête nationale (fête de la fédération 14 juillet 1790). Je me pose la question depuis longtemps sur cette commémoration : doit-on continuer à célébrer sous sa forme actuelle (militaire) une révolution sanglante — faudrait pas l’oublier — qui apporta son lot de principes républicains et lança fièrement « Liberté-Égalité-Fraternité » puis plongea dans une guerre civile pendant dix ans avec ses épisodes plus ou moins horribles et calamiteux pour dire stop et se lancer dans l’empire ?

    Puis replonger dans une monarchie, puis une autre, puis une république, puis un autre empire et puis encore et encore des républiques avec leurs cortèges de conflits et de conquêtes du pouvoir.

    Vous remarquez que je n’utilise pas le terme « démocratie », honteusement mis en avant et au goût du jour au XIX° siècle. Pourquoi ? Pour une seule raison, nous ne sommes pas une démocratie, mais une république représentative.

    Et cela change tout ! Une fois donnée votre voix, l’élu en fait ce qu’il veut ! Ou presque, avec toutes les nuances et les dérives possibles, sans pragmatisme. Et commence alors le jeu des girouettes qui osent vous dirent : ah, mais nous nous ne bougeons pas, c’est le vent qui tourne…

    Comme le dit si bien 1loup.net :

    L’Oligarchie ploutocratique est au pouvoir ! (1) :

    Je vais vous lire une phrase de Sieyès, très vite, Sieyès : un fondateur du régime dans lequel nous vivons : ouvrez les guillemets, je n'invente pas, texto, c'est dans le Dire sur le veto royal, 7 septembre 1789 :

    « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi. Ils n'ont pas de volontés particulières à imposer. S'ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif, ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n'est pas une démocratie (et la France ne saurait l'être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »

    Et emballé, c’est pesé, circulez, y’a rien à voir !!!

    A part ça, faut que je vous quitte. Faut que m’habille pour aller au Bal des Pompiers… Ben, quoi ? les choupinoux pompiers sont superbes cette année et je me sens en grande forme…

    (1) Lire : http://1loup.net/index.php/2012/08/28/1507-l-oligarchie-ploutocratique-est-au-pouvoir-ouvrez-les-yeux-bordel


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :