• ?

    Et oui, mon post n'aura pas de titre.
    La journée d'ailleurs restera sans titre.
    Et mes sentiments à l'égard de T. prennent de l'ampleur. Le hic, c'est qu'au boulot c'est moins facile qu'ailleurs. Ah, je vois d'ici le conseil : "propose un verre après le boulot". Non, et non... pour l'instant. Je ne sais pas du tout.
    A peine 15 jours qu'il est là et nous avons une complicité de mômes. L'un sort une idiotie et c'est les deux qui rigolent comme si on se connaissaient depuis la maternelle. Son stage va durer 2 mois : après, pfuitt, envolé, et il retournera d'où il vient ! Et puis on est différent, trop, je sais pas. Il est grand, moi pas ; il est mince, moi pas (pas encore) ; il est jeune, moi pas. Je suis amoureux, et lui, je sais pas. Et après me direz-vous. On connait des histoires où les contraires on fait un attelage d'enfer. Oui, mais ça, c'est dans les livres, les belles histoires écrites. Celles que nous vivons n'ont pas tout fait la même tournure, ni les mêmes couleurs.
    Je me pose des questions pour l'heure. Quoi faire ou plutôt comment faire. Indispensable de rester un peu lucide, sans souffrir. Ne pas étouffer complètement des sentiments pour ne pas manquer d'air soi-même. Parler codé, en allusions, en demi-teinte ou exprimer plus clairement son désir. Et ce désir n'aura pas de titre non plus.
    Et ce post, était-il utile de l'écrire ?
    Arf, la vie est parfois un peu contrariante !!!

    Je ne peux résister à citer Denis de Rougemont  (je ne me souviens plus du tout qui est ce mec là !) :
    " Etre amoureux est un état. Aimer est un acte. "
    Et nous verrons bien si après mon état amoureux, je basculerai dans l'acte d'aimer...

    A bientôt

    mis en ligne : 22:30


  • Commentaires

    1
    AL1
    Mercredi 14 Juin 2006 à 23:46
    AL1
    C'est un écrivain suisse (1906-85)...
    2
    Jeudi 15 Juin 2006 à 00:08
    pouxi
    @AL1 : merci, tu viens de sauver un bout de ma culture pleine de trous ...
    3
    Jeudi 15 Juin 2006 à 09:11
    greg

    Ah merci pour le bout de culture ^^.
    Pour parler de complicité de mômes, je connais cette situation avec la plupart des garçons que je rencontre, je m'accroche vite à ces personnes et arriver à un certains points, je me retrouve seul comme un c**


    allez à plus.
    Gregory.  

    4
    Jeudi 15 Juin 2006 à 21:36
    mike
    c'est joli ctte citation
    5
    Vendredi 16 Juin 2006 à 02:44
    Piel
    Bé vas yyyy! Tu vas bouger la dernière semaine de son stage et tu seras dégouté! Acte, action, réaction!  ;)
    6
    Vendredi 16 Juin 2006 à 15:38
    pouxi
    @Piel : je sens bien que le conseil est bon, mais ....
    7
    Samedi 17 Juin 2006 à 11:54
    BoSauvage
    faudrait supprimer les stages! c'est trop dur ce déferlement de chair fraiche... pfff.
    8
    Samedi 17 Juin 2006 à 22:19
    Mathieu
    Et bien en terme de "nous nous y retrouvons", voilà un billet ou, à mon tour, j'adhère totalement.
    9
    Dimanche 18 Juin 2006 à 21:13
    Ryan USHER
    Salut ! un ptit tour sur ton blog et sur cet article et je me retrouve a te mettre en garde avec l'une de mes pensees qui avait fais le plus reagir a l epoque ou j etais sur over blog ( http://ecartelement.over-blog.com ) "Si j'avais su ce qu'etait l'amour, j'aurais plus souvent penser a mettre un preservatif sur mon coeur !"

    Eric
    10
    Mardi 20 Juin 2006 à 00:28
    pouxi

    @ Mathieu : je suis pas le seul dans ce cas... mais ça console qu'à moité... merci pour ton petit mot.


    @Ryan : préservatif sur le coeur...  à cet endroit là, j'ai pas envie. merci quand même.

    11
    Samedi 24 Juin 2006 à 21:09
    Sociable
    Un grand penseur écrivait (en fait, c'est Yepboy, ouarf, ouarf..) : " No Zob in Job ".  Mais je ne sais pas si ça s'applique aux stagiaires.
    12
    Samedi 24 Juin 2006 à 22:46
    lautremoi

    sociable > je crois que oui....!!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :